L'événement le plus important dans la vie d'un homme est le moment où il prend conscience de son Moi.


Tolstoï

lundi 22 septembre 2014

Transfert, vous avez dit transfert? mais qu'est ce que le transfert?

 C'est le processus par lequel les désirs inconscients s'actualisent sur certains objets dans le cadre d'un certain type de relation établi avec eux et éminemment dans le cadre de la relation analytique.
Il s'agit là d'une répétition de prototypes infantiles vécue avec un sentiment d'actualité marqué.
C'est le plus souvent le transfert dans la cure que les psychanalystes nomment transfert, sans autre qualificatif.
Le transfert est classiquement reconnu comme le terrain où se joue la problématique d'une cure psychanalytique, son installation, ses modalités, son interprétation et sa résolution caractérisant celle-ci.

L'association libre....



L'association libre, c'est...


se laisser glisser d'une d'une image à l'autre

se laisser porter par ce qui advient

laisser venir

laisser se dire

ce qui traverse l'esprit

autour d'un mot

d'un visage

d'une vision

d'un sentiment

ou d'un rêve par exemple

sans à priori...

bien sûr ce ne peut être un mode de vie permanent

mais une source d'idées et d'inspiration

une technique d'exploration de la vie intérieure... autrement dit du psychisme

Deux sons, deux mots, deux idées, mis l'un à côté de l'autre, ouvrent sur un troisième sens qui peut se révéler (bien exploré bien manié bien utilisé) riche pour une meilleure connaissance et compréhension de soi

Cependant la libre association n'est pas toujours volontaire

parfois elle est sollicitée

parfois elle nous échappe

elle peut être l'occasion de lapsus

ou de trait d'esprit

elle est libre mais cependant commandée par des dispositifs internes indépendant de notre volonté consciente... et qui pourtant nous gouvernent

L'association d'idées finit par révéler un sens que nous ne soupçonnions pas et qui peut nous éclairer sur le sens même de ce qui nous préoccupe... nous interroge, nous fait souffrir...

Elle nous permet d'avoir accès non pas vraiment à l'inconscient, mais d'entrer en conversation avec l'inconnu (en soi) et de découvrir les clefs de certaines portes insoupçonnées qui nous permettent, une fois ouvertes, d'être un peu moins l'objet de nos motivations inconscientes...

Lorsque vous êtes en analyse, c'est une des règles fondamentales: dire sans discrimination et de manière spontanée ce qui vous passe par la tête "ce qui vous tombe dans l'esprit".

Ce ne peut être, bien entendu, un mode de vie.

Le psychanalyste invite le sujet à penser librement pour mieux se découvrir... à lui-même.

Librement ne veut pas dire "n'importe quoi" "n'importe comment" mais que l'analysant doit se sentir libre d'exprimer ce qui lui vient à l'esprit. Et que le psychanalyste n'a pas à intervenir pour lui donner quelques directives que ce soit ni juger du contenu de ces propos.